Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour limiter les risques du travail sur écran

Combien de temps passez-vous devant l’écran de votre ordinateur ? Presque certainement trop ! Dans ce tutoriel, nous expliquons les risques, comment les prévenir et nous vous proposons une série d’examens spécialisés pour assurer votre sécurité.

L’employé de bureau type passe 1 700 heures par an devant un écran d’ordinateur. Cela donne une moyenne de 6,5 heures, et nous pouvons déjà voir les sourcils froncés de certains individus, qui sont nombreux à dépasser largement cette limite. La généralisation de l’informatique et son rôle essentiel dans l’activité humaine ont donné naissance à une multitude de nouveaux problèmes, qui ont heureusement tous une réponse.

Quels sont les risques liés aux écrans informatiques ?

Les troubles musculo-squelettiques

Les problèmes musculo-squelettiques ne sont pas la première chose qui vient à l’esprit, et pourtant ils sont importants. Un écran trop haut ou trop bas, ainsi que des périodes de travail trop longues sans pause, peuvent créer des difficultés au niveau du cou, des épaules et, dans de rares cas, du bas du dos et des poignets.

Les solutions incluent l’installation physique de l’écran ainsi que les meilleures pratiques.

L’épuisement visuel

La première sensation que vous ressentirez est la fatigue visuelle. Fixer un écran pendant de longues périodes réduit de moitié le nombre de clignements d’yeux. Il s’ensuit une sécheresse oculaire qui endommage le film lacrymal. Cela diminue notre capacité à hydrater nos yeux, ce qui devient plus évident à mesure que l’on se rapproche de l’écran. Ce phénomène s’accompagne de maux de tête pour les personnes malchanceuses.

Des poses régulières et un écran adapté sont les réponses.

Les rayonnements émis par les écrans

Le rayonnement émis par les écrans a été très discuté au début de la massification de l’informatique. Ce phénomène a été étudié pendant plus de 40 ans, et les scientifiques se sont mis d’accord sur le fait que la lumière et les rayonnements électromagnétiques ne présentent aucun danger significatif.

La solution : Un filtre est toujours bénéfique.

La lumière bleue

La lumière bleue a été reconnue par les experts comme la principale menace pour les yeux. Elle a une longueur d’onde de 380 à 500 nm. Elle est également connue sous le nom de “lumière visible à haute énergie”. La lumière bleue est la lumière la plus énergétique qui puisse atteindre la rétine.

Le mystère de la lumière bleue a été résolu. Il a été démontré que son exposition déclenche une cascade de réactions chimiques à l’intérieur de nos yeux. Cela produit des substances chimiques toxiques qui ciblent et finissent par endommager les cellules photoréceptrices.

La solution : un filtre qui réduit considérablement les émissions de lumière bleue.

8 conseils utiles pour bien choisir son écran

Technologie d’affichage

Les écrans sont classés en de nombreuses catégories. Le TN (Twisted Nematic) est un moniteur de jeu populaire en raison de son taux de rafraîchissement rapide et de son faible prix. Ils présentent toutefois des angles de vision, une colorimétrie et un contraste médiocres. La technologie VA (Vertical Alignment) est à l’opposé du TN, avec des contrastes plus élevés, des noirs plus profonds et un angle de vision plus large. Les taux de rafraîchissement, par contre, sont plus faibles. Les panneaux IPS (In-Plane Switching) sont aujourd’hui privilégiés car ils offrent un excellent rendu des couleurs et de grands angles de vision, bien que les taux de contraste soient plus faibles. Enfin, si l’argent n’est pas un problème, l’OLED est l’option la plus idéale.

Le type de panneau

Un panneau mat est préférable dans une atmosphère de bureau. Bien que la représentation soit moins vivante et attrayante, elle produit moins de reflets qu’une surface brillante.

Le taux de rafraîchissement

Un écran de 60 Hz (le minimum) rafraîchit l’affichage 60 fois par seconde. Cela permet d’éliminer les effets de clignotement qui fatiguent les yeux. Un écran de 120 Hz peut apporter un confort supplémentaire si vous travaillez beaucoup avec des documents multimédia ou des vidéos.

Le temps de réponse

Ce chiffre représente le temps nécessaire à un pixel pour passer du blanc au noir et revenir au blanc, en millisecondes. Plus il est petit, plus les mouvements de l’écran sont rapides et fluides. Il n’est pas nécessaire de faire la chasse à la bête pour la bureautique (25 ms suffisent), mais les animateurs 3D et ceux qui s’occupent de vidéo doivent rechercher le chiffre le plus petit.

Les dimensions de l’écran

Grand, c’est beau ! Plus l’écran est grand, il faut le reconnaître, plus il est agréable. Un écran de 17 pouces est idéal pour le travail de bureau. “Bien qu’un écran de 17 pouces soit le minimum absolu, les coûts ont tellement chuté que nous pouvons proposer un écran de 21 ou 22 pouces à la place. Ceux qui travaillent souvent dans de nombreuses fenêtres devraient opter pour un écran de 24”. Enfin, pour ceux qui aiment le confort ou qui travaillent en multimédia, le plus grand est le mieux.

La définition

La spécification précise le nombre de pixels vus par un écran. Pour un usage professionnel, 1920 x 1080 pixels est une valeur décente qui couvrira la majorité des applications. Plus il est grand, plus l’image est précise et claire. Pour conserver une qualité d’affichage optimale, plus l’écran est grand, plus la définition doit être importante. Le Full-HD est valable jusqu’à 22″, le 2K est préférable à partir de 24″, et le 4K est préférable au-delà de 27″.

L’ergonomie

Un bon écran doit être adaptable. Par conséquent, il doit avoir au moins une inclinaison de -/+20° pour s’adapter à votre perspective et aux conditions d’éclairage. Bien que la rotation soit importante, le réglage en hauteur est nécessaire pour aligner l’écran sur votre ligne de visée. Les spécialistes de la PAO, par exemple, apprécieront peut-être la possibilité de passer du mode paysage au mode portrait.

Les filtres

Pour réduire le rayonnement, le scintillement ou la réflexion, une série de filtres peuvent être incorporés. Les plus importants, cependant, sont ceux qui filtrent la lumière bleue. La certification TUV Rheinland garantit que l’écran est exempt de scintillement et que la lumière bleue est réduite. Des filtres logiciels, en plus des filtres physiques, peuvent être utilisés pour modifier l’affichage. Car la lutte contre la lumière bleue rend l’écran plus léger. Cette forme d’écran a l’avantage de ne pas nécessiter l’installation d’un filtre physique ou l’utilisation de lunettes spéciales.

4 bonnes habitudes à mettre en place devant les écrans

Prendre conscience de la nécessité de faire des pauses

Il est conseillé de faire des pauses de 20 minutes. Il est tout à fait possible d’être productif quelques minutes par heure sans avoir à regarder son ordinateur.

Adaptez son affichage.

Réglez votre poste de travail Windows ou macOS de manière à avoir un fond clair pour un meilleur confort. Le texte est plus lisible, plus proche du papier, et permet de lutter contre les reflets.

Pensez aux fenêtres.

Il est déconseillé d’installer un écran juste devant ou derrière une fenêtre. Le contre-jour et les reflets excessifs sont tous deux néfastes. En toutes circonstances, l’installation d’un store est suggérée.

Bien aménager son espace de travail

L’écran doit être placé de manière à ce que les yeux soient face à l’écran et que la vue de face soit orientée vers le milieu de l’écran. Gardez une distance appropriée entre l’écran et vous-même. Comptez environ 1,5 à 2 fois la diagonale de l’écran.

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.