Le Traffic manager est le principal intervenant dans les problématiques de la rentabilité des sites web. Au vu de sa spécialité en gestion du trafic sur ces derniers, il est capable de  définir et mettre en œuvre diverses stratégies d’optimisation de la visibilité , d’augmentation des ventes et d’acquisition de contacts.

Le métier de Traffic manager

Un Traffic manager utilise différents outils pour créer du trafic. Ces outils sont généralement des fenêtres pop-ups, les skyscrapers et les expand banners.

Il est aussi responsable de la mise en place de partenariats et de l’optimisation du référencement. Son principal objectif est de rendre les campagnes promotionnelles, dont il assure la supervision et le suivi, plus rentables dans le site.

Ce dernier est spécialiste de l’analyse statistique du comportement des visiteurs et de la publicité mais aussi responsable de l’acquisition de trafic.

Il est toujours au courant de tout ce qui se passe sur le site, des mots recherchés aux petits clics effectués par les internautes, en passant par le temps passé sur chaque page.

Les principales missions d’un Traffic manager

Le traffic manager porte plusieurs casquettes mais a comme principale mission : la génération de l’audience.

Les tâches découlant de cette mission varient en fonction de la taille de l’entreprise. Ce qui est certain , c’est qu’il fera aussi le travail d’un community manager, d’un éditorialiste web et d’un webmaster.

Il pourra également compléter sa mission par la prise en charge de l’encadrement des équipes de dataminers, de web analysers et de référenceurs. Puisqu’il est gestionnaire de trafic, il assure une veille publicitaire et médiatique en définissant les attentes du consommateur.

Il doit également détecter  les bannières désuètes et les remplacer par des solutions plus innovantes. Il doit user de ses compétences  pour booster les ventes et développer le chiffre d’affaires. Il est aussi chargé d’élaborer la stratégie commerciale.

Les compétences requises

Le poste de Traffic manager (TM) requiert certaines compétences. Un bon gestionnaire de trafic doit  maîtriser toutes les techniques web d’acquisition de trafic, de marketing, de e-marketing et de e-commerce.

Il doit, par ailleurs,aimer les chiffres et maîtriser l’anglais technique et les langages webs (JavaScript, CSS, HTML…). Un traffic manager ayant de bonnes connaissances en pratiques promotionnelles, communication, régies publicitaires, publicité sur mobile et outils analytics est avantagié.

Outre ses compétences relatives à la gestion budgétaire, il doit savoir réaliser une veille concurrentielle poussée . L’atout de ce métier est : l’aisance avec Internet, le SEO et le retargetting .

Au-delà des compétences techniques , certaines qualités humaines sont requises , notamment l’empathie.  Aussi, ce dernier doit avoir un réel sens d’anticipation , une bonne réactivité et de la rigueur. Pour exceller dans un poste de gestionnaire de trafic, il faut aussi être assez curieux . L’organisation est aussi très importante.

Les diplômes et formations correspondantes

Pour exercer ce métier , il faut suivre une formation d’au moins 2 ou 3 ans en informatique, communication, commerce ou marketing.

L’expérience en gestion de projet et/ou e-business peut donner un coup de pouce dans ce domaine. Les évolutions concernant les missions d’un TM demandent davantage de connaissances en webmarketing validées par un master. Un bon ™  fait un excellent responsable gestion de trafic.

Pour les niveaux Bac+2 , un BTS management commercial opérationnel est l’idéal pour ce métier .  Les postulants avec un bachelor, un BUT (métiers du multimédia et de l’internet ou information communication ou encore informatique) ou une licence professionnelle (commerce et distribution ou métiers du marketing opérationnel ou encore marketing numérique) ont toutes leurs chances.

Combien gagne un responsable de l’acquisition ?

Le salaire d’un TM débutant peut varier de 1800 € à 2100 €. Cela dépendra de sa motivation et de ses compétences mais aussi de la taille de l’entreprise.

Ce salaire peut évoluer jusqu’à 3500 € une fois qu’il atteint un niveau confirmé. En moyenne, un Traffic manager junior motivé peut toucher  25 K€/an. Contre 45 K€/an pour un senior et 60 K€/an pour un expert.

Pour évoluer dans le poste et donc augmenter son salaire, les résultats sont déterminants . Avec une expérience de 3 à 5 ans, vous pouvez prétendre entre 42 à 46 K€ bruts annuels.

Les évolutions possibles

Il est possible d’évoluer très rapidement avec un poste de responsable de l’acquisition.

Il y a de nombreuses possibilités tel que le responsable du département webmarketing, directeur trafficking, e-marchandiser, acheteur ou webplanner. Un ™ peut même évoluer vers un poste de responsables marketing ou responsable de l’acquisition.

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.