Introduction aux Smart Contracts

Les contrats intelligents ou smart contracts sont des contrats numériques qui fonctionnent comme des applications en libre-service. Cela vous semble-t-il abstrait ? C’est pourquoi nous allons tenter de vous familiariser avec le sujet et vous montrer comment développer un contrat intelligent par vous-même.

Le terme “contrats intelligents” a été utilisé pour la première fois par Nick Szabo en 1997, qui voulait utiliser un registre distribué pour stocker un contrat. Cependant les smart contracts n’ont vu le jour que très récemment, suite à la création de la blockchain d’Ethereum.

Les contrats intelligents sont des applications vitales à l’intérieur d’une blockchain qui permettent l’exécution autonome de programmes, sans l’intervention des intermédiaires dans un contrat commercial et de rationaliser l’ensemble du processus.

Ils sont entrés dans la circulation grâce à Ethereum en 2015, mais il convient de noter que Bitcoin a été le premier à permettre l’exécution de transactions de base, qui ont permis le transfert de données entre les utilisateurs de cette crypto-monnaie.

Malheureusement, en raison de ses limites, le Bitcoin ne permet pas le développement de solutions plus complexes de ce type. La deuxième crypto-monnaie la plus populaire, qui offre bien plus que des pièces, arrive avec soulagement. Ethereum est une plateforme de développement complète qui permet de construire des applications décentralisées et distribuées, ainsi que des contrats intelligents beaucoup plus puissants que ceux du bitcoin.

Qu’est-ce qu’un contrat intelligent et comment fonctionne-t-il ?

Les contrats intelligents sont une sorte d’application qui, si certains critères sont remplis, permet d’exécuter du code à l’aide d’EVM (Ethereum Virtual Machine) et de fournir les résultats escomptés. Prenons un exemple simple pour le démontrer :

Les contrats intelligents fonctionnent sur un principe de base : “si X se produit, faites Y”. Pour illustrer comment nous pouvons appliquer cette idée à un scénario du monde réel, considérons ce qui suit :

Vous achetez un appartement. Lorsque vous payez un appartement avec un contrat intelligent, vous effectuez automatiquement une entrée appropriée changeant la propriété du bien dans le “registre foncier et hypothécaire virtuel” (c’est-à-dire qu’elle est enregistrée dans une transaction spécifique sur le registre stocké dans la blockchain), et vous obtenez un code d’accès à l’appartement en même temps, et vous pouvez emménager sans vous occuper des formalités dans aucun bureau. Aussi simple que cela

Comme vous pouvez le voir (sous une forme très simplifiée), les contrats intelligents sont des programmes qui ont la même autorité juridique que les contrats légaux ordinaires. Cependant, ils ont l’avantage considérable d’être validés beaucoup plus rapidement, ce qui nous fait gagner beaucoup de temps, de travail et de formalités, et surtout, nous évitons toute la procédure bureaucratique.

Les contrats intelligents fonctionnent de manière similaire aux contrats traditionnels. La première étape de leur élaboration consiste pour les parties à convenir des paramètres d’un tel accord (“si X se produit, faites Y”). Les conditions du contrat sont ensuite documentées – non pas sous forme conventionnelle, mais dans l’application blockchain.

Comment développer votre premier smart-contract ?

les prérequis :

La création d’un smart contract, également appelé application décentralisée (dApp), est essentiellement réservée aux développeurs, notamment aux développeurs web. La particularité des dApps est qu’elles se connectent directement à la blockchain dans laquelle elles vont être intégrées, qui est souvent la blockchain Ethereum. Pour se connecter à cette blockchain, le développeur doit se connecter à son portefeuille numérique via une API. Par conséquent, c’est ce portefeuille local qui est connecté à la blockchain et joue le rôle de backend. C’est pour cette raison que l’application est dite “décentralisée”.

Démarches et outils requis pour créer un smart contract

  • Concernant le script, on utilise bien souvent le langage de programmation Solidity pour développer des contrats intelligents, du fait de sa compatibilité à la blockchain Ethereum. Pour cette phase d’écriture, vous pouvez utiliser Truffle (un framework de développement) ou Remix (IDE dans le navigateur utilisé). Le développeur doit garder à l’esprit que, schématiquement, un smart contract prend la forme d’une classe avec des variables. Aussi, lors de l’écriture de toute fonction, il est indispensable de déclarer le type des variables reçues et retournées.

Dans cette étape, on écrit d’abord les variables et les types de données, puis les fonctions.

  • Pour tester le smart contrat, il faut le compiler et l’intégrer sur une blockchain locale : On peut exécuter cette étape au moyen des logiciels de test RPC, ou encore de Ganache, capables notamment de simuler la blockchain Ethereum. Une blockchain publique de test, telle que Ropsten, peut également être utilisée.
  • L’écriture de l’interface web destinée à générer le programme relatif au contrat intelligent.
  • Compilation et incorporation du contrat intelligent à la blockchain principale : Cette ultime phase consiste à rendre l’application décentralisée visible par tous les utilisateurs de la blockchain.

Remarque : Comme la technologie des contrats intelligents est toute récente et complexe, elle présente encore de multiples failles de sécurités. Cependant, en suivant pas à pas les étapes de création et en veillant à tester l’application avant de la diffuser vous pouvez limiter les risques financiers, et atteindre vos objectifs.

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.