Comment l'effondrement de Terra entraînera le marché des crypto-monnaies dans sa chute

Les marchés des crypto-monnaies sont en baisse, tout comme le marché boursier en général. La valeur de la crypto-monnaie la plus importante et la plus connue au monde, le bitcoin, a glissé d’environ 39 000 dollars à environ 28 000 dollars au cours de la semaine dernière, atteignant son plus bas niveau depuis 52 semaines et alimentant les questions sur sa capacité à stocker de la valeur à long terme.

Mais ce n’est pas la plus grande crise cryptographique de ces jours-ci. La valeur de TerraUSD, abrégé en UST, un soi-disant stablecoin dont la valeur est fixée au dollar, s’est effondrée cette semaine et oscille maintenant autour de 63 cents – ajoutant potentiellement à la pression à la baisse sur le bitcoin et suscitant de nouveaux appels à la réglementation.

Cela peut sembler étrange, voire illogique, mais les stablecoins peuvent s’écarter du cours de la monnaie à laquelle ils sont censés être “peg”. Certains d’entre eux, du moins. Pour mieux appréhender ce phénomène, il faut d’abord comprendre les nombreuses classifications des stablecoins.

Les stablecoins, tels que l’USDT ou l’USDC, sont directement garantis par un pool d’actifs réels et sont donc soutenus par le prix du dollar. Les stablecoins algorithmiques, comme l’UST, dépendent d’un algorithme pour maintenir leur ancrage au dollar américain.

Qu’est-ce qu’un stablecoin algorithmique ?

Les stablecoins sont censés être une couverture contre la volatilité des crypto-monnaies et sont plus faciles à déplacer entre les échanges décentralisés. Ils sont destinés à rester à une certaine valeur, offrant un échange de 1 à 1 entre les actifs, qui sont généralement rattachés au dollar américain. Les offres disponibles comprennent notamment Tether (USDT), avec plus de 83 milliards de dollars de capitalisation boursière, et Circle (USDC), avec 43 milliards de dollars.

En avril, Terra est brièvement devenu le troisième stablecoin le plus important en termes de capitalisation boursière, avec environ 18 milliards de dollars. Il s’agit d’un stablecoin algorithmique décentralisé, ce qui signifie qu’il n’est pas soutenu par des entités centralisées telles qu’une banque ou une entreprise et qu’il n’est donc pas soumis au contrôle que ces acteurs pourraient exercer. De nombreuses monnaies de ce type sont apparues sur le marché, mais jusqu’à présent, peu ont réussi. Les monnaies stables traditionnelles sont généralement soutenues par des réserves afin de garantir le maintien de l’égalité entre les deux monnaies. Les monnaies stables algorithmiques, quant à elles, reposent sur des algorithmes et des contrats intelligents qui incitent les opérateurs à maintenir un prix stable.

En termes simples, le prix de l’UST est maintenu stable grâce à un système d’arbitrage géré par l’utilisateur. En pratique, lorsque le prix de l’UST chute, il est envisageable de substituer un UST à un dollar de LUNA afin de faire baisser l’offre totale et d’augmenter sa valeur jusqu’à ce que l’équilibre soit établi. Le phénomène se produit de la même manière dans l’autre sens.

Cependant, cette méthode est pleine de dangers. Si un grand nombre d’UST sont vendues en un court laps de temps, les volumes seront si élevés que l’arbitrage n’aura pas le temps de réagir et d’inverser la tendance. Et c’est exactement ce qui s’est produit.

En termes plus spécifiques, pourquoi UST s’est écroulé ?

Une trajectoire descendante pour UST et LUNA

En quelques mois, UST s’est hissé à la troisième place des stablecoins les plus capitalisés du marché. La cause principale en est Anchor, qui a saisi 52 % de la totalité de l’argent en circulation, soit 10 milliards de dollars, jusqu’à présent. Et pour cause : le protocole offre un rendement annualisé de 19,5 % pour le jalonnement en UST.

Comme les prix étaient payés en UST, de nouvelles pièces étaient frappées quotidiennement. Comme indiqué précédemment, 1 UST frappée équivaut à 1 dollar LUNA brûlé. En d’autres termes, il a été soumis à une pression à la hausse incessante, ce qui a fait que son prix a été multiplié par dix en l’espace de quelques mois.

Comme vous pouvez le constater, tant que le marché reste haussier, tout va bien. Cependant, ce système a certainement un revers de la médaille, comme nous l’avons vu ces derniers jours. Le marché du bitcoin a fini par céder vers la fin de la semaine dernière, dans un contexte géopolitique tendu et après les commentaires de la Réserve fédérale américaine.

LUNA, comme de nombreuses crypto-monnaies, a suivi l’effondrement du monarque Bitcoin (BTC). Dans la panique, les détenteurs d’UST profitent du mécanisme d’arbitrage et brûlent des UST pour minter l’équivalent en LUNA, qu’ils vendent ensuite pour compenser leurs pertes. Cela exerce une double pression à la baisse sur le prix du LUNA, l’entraînant vers l’abîme.

L’UST se désindexe, et les mesures de sécurité sont inefficaces.

Ce week-end a été le catalyseur. Un piratage présumé d’un pool de liquidités de Curve Finance a utilisé 350 millions de dollars d’UST pour drainer des liquidités, forçant l’UST à se désindexer initialement à 0,97 $. Cependant, le mécanisme d’arbitrage n’a pas fonctionné.

Cependant, le processus d’arbitrage s’est bloqué et n’a pas réussi à rétablir correctement l’indexation des prix de l’UST. C’est là que la Luna Foundation Guard (LFG) entre en scène. La fondation, missionnée pour sauvegarder la sécurité du stablecoin, a liquidé ses provisions de bitcoins en vue de racheter l’UST et tenter d’en améliorer le prix.

Pour rappel, le LFG a amassé 2 milliards de dollars en bitcoins depuis le début de l’année 2022 afin de constituer une réserve de sécurité. Il s’est notamment associé à des groupes d’investissement pour acheter des bitcoins de gré à gré (OTC) en échange de LUNA avec une décote.

Hélas, l’approche de LFG a du mal à restaurer le prix de l’UST. Confrontés à un stablecoin d’une valeur de $20 milliards, les $2 milliards de réserves étaient insuffisants. De plus, au moment où ils devaient être vendus, ces bitcoins achetés pour une moyenne de 42 000 dollars avaient perdu plus de 15 % de leur valeur.

Bien que ces $2 milliards de ventes du BTC puissent sembler peu de chose par rapport à la valorisation de 600 milliards de dollars de la première crypto-monnaie du marché, l’effet a été suffisamment important pour provoquer une panique.

Le marché est dans un état de panique.

Il est de notoriété publique que les émotions régissent l’état du marché du bitcoin. Les agressions présumées contre l’UST, sa dépréciation par rapport au dollar et l’effondrement du mécanisme de sécurité du stablecoin ont suscité une peur généralisée.

Les utilisateurs cèdent leurs UST en masse, ainsi que le révèle la valeur totale bloquée sur le protocole Anchor, laquelle a chuté de 85 % en une semaine seulement :

En conséquence, le prix des UST continue de baisser. Le pool de sécurité du LFG est vide, de même que les multiples portefeuilles Bitcoin de la Terra Foundation. Aucune mesure de protection ne garantit plus la stabilité des bitcoins, la confiance a complètement disparu et la peur s’est emparée de la communauté.

Les carnets d’ordres sont complètement vides.

La situation sur les plateformes de négociation centralisées, quant à elle, se détériore. Binance a choisi d’interdire temporairement les retraits d’UST sur sa plateforme en réponse à la vente de panique, ajoutant de l’huile sur le feu.

Cependant, la bourse a été reprise et le carnet d’ordres a été entièrement vidé : il n’y avait plus d’ordres d’achat et plus aucune possibilité de vendre des UST.

Pour saisir cela, il faut d’abord reconnaître que les stablecoins ne sont pas comme les autres crypto-monnaies. Si le bitcoin baisse, des ordres d’achat seront placés sur les anciens supports : 28 000 $, 20 000 $ et en dessous. Le stablecoin est totalement absent. Son cours se trouve entre deux monts de volume d’ordres de 1 $ environ.

Il n’y avait rien pour maintenir le prix de l’UST après qu’il soit tombé en dessous de l’extrémité inférieure des volumes d’ordres, puisqu’aucun ordre d’achat n’a été placé.

Qu’en est-il de l’impact sur l’écosystème ?

LUNA et l’avenir d’UST

À ce stade, il est presque difficile de dire si les problèmes de Terra et de son stablecoin UST sont le résultat ou la cause de la chute du marché des crypto-monnaies.

Après avoir atteint un plancher précoce d’environ 0,6 dollar, l’UST a réussi à remonter au-dessus de 0,93 dollar au cours de la journée du 10 mai. Do Kwon, le concepteur de Terra, a rassuré la communauté à la fin de la journée : ” Le plan de redressement de l’UST est presque prêt à être annoncé. Continuez à avancer “.

La Fondation Terra a ensuite annoncé qu’elle avait conclu un accord avec d’autres fonds d’investissement pour financer un montant supplémentaire de 1,5 milliard de dollars afin de restaurer l’UST. En contrepartie, les investisseurs bénéficieront d’une réduction de 50 % sur les jetons LUNA.

L’excitation a été de courte durée, puisque le prix de l’UST a chuté à 0,22 dollar. Rien n’indique actuellement qu’il sera en mesure de se réindexer sur le dollar. En outre, tant que le prix de l’UST reste inférieur au dollar, le prix du LUNA continuera à baisser selon le processus de combustion et de frappe établi précédemment.

L’ensemble de la DeFi a été affecté.

La blockchain Terra a perdu 75 % de sa valeur totale bloquée en seulement 24 heures (TVL). Anchor a ouvert la voie, passant de 18 milliards de dollars à 2,3 milliards de dollars en TVL. De même, le jeton MIR de Mirror Protocol a plongé d’environ 60 %, provoquant une vente massive parmi les consommateurs.

La disparition de l’écosystème Terra et de son stablecoin UST représente un grave danger pour l’ensemble de l’écosystème DeFi. L’UST était ramifié vers de nombreux autres écosystèmes, notamment via le “4pool” sur le protocole Curve, dont le manque de liquidité a directement porté préjudice à plusieurs protocoles tels que Convex (CVX) ou Frax (FXS).

De plus, dans le cadre du protocole Curve, les pools de liquidité de l’USDT sont en train de s’épuiser. Les volumes d’échanges dans les pools USDT-3Pool et USDT + 3Crv wormhole v2 sont 5 et 10 fois supérieurs aux liquidités qui les composent.

De plus, les pools ne sont plus équilibrés. Cela démontre la capitulation des utilisateurs et un manque total de confiance dans la capacité de l’UST à retrouver son ancrage.

La communauté Terra attend des nouvelles de son leader, Do Kwon. L’UST et LUNA seront-ils capables de se rétablir ? Quelles seront les conséquences à long terme pour l’écosystème DeFi et le marché du bitcoin ? Seul le temps nous le dira.

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.